Portugal sempre

par camillebarbe

Copyrights : Guy Moll

Silves , Portugal. Copyrights : Guy Moll

On dirait le Sud… Silves, l’Algarve. C’est simple et pur, l’azur du ciel qui colle au sable et cogne les murs. Les façades blanches et ocre poudrées du bleu des azulejos, le château de grès rouge au pied duquel raisonne le clapotis des fontaines à fleur d’eau. Il y a aussi la cathédrale mi-gothique, mi-baroque, le pont du XVe siècle. L’été, les fêtes médiévales battent leur plein pour mieux re-sentir le passé maure de la ville. A Silves, le patrimoine récupère ses couleurs dans la moiteur estivale et les couchers de soleil langoureux.

Ce petit écrin du Portugal est plein de charme. Il a séduit son plus célèbre natif, le poète João de Deus (1830-1896) toute sa vie durant. Entre la frénésie littéraire et insouciante de Coimbra, l’errance introspective lisboète et la sagesse maturée d’une mission pédagogique nationale, João de Deus revint toujours se régénérer à la source de cette ville incapable d’enfanter un exilé.

Se régénérer, la grande fadiste Katia Guerreiro le fait en France. Elle entretient un lien particulier avec ce pays qui l’a accueilli à cœur ouvert dès le début de sa carrière. Modeste, généreuse et magnifique, elle est la marraine de ce premier numéro. A son image, dans un va-et-vient entre la France et le Portugal, Caravela Mag’ veut faire connaître la culture lusophone à ses lecteurs. L’art, l’histoire, la littérature, la musique, la gastronomie… Pour éveiller les sens, les connaissances et les émotions.

Article publié dans le n°1 de Caravela Mag, février 2015.

Publicités